Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/05/2016

50

Cinquante ans ont passé déjà
Il faut le crier pour y croire
Sur les toits

Sur un piano, dans une gare
Sur le chemin, le sentier noir
Sur ta mort

Sur mes jardins endoloris
Dans ta maison ou bien dehors
Dans ma nuit

20:45 Publié dans Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire