Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/11/2020

Rues

Les champs rouges mélancoliques
Ô coquelicot tout s'efface
Tellement vite

Les sourires et les amours passent
Même les rues sont des impasses
Je t'ai vue

Tu te promenais l'air serein
Aux épaules d'un inconnu
Comme un refrain.

21:09 Publié dans Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire